<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=384834308691934&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Quelle énergie choisir pour sa flotte automobile ?

4mn de lecture
Par Nicolas MLANAO, le 13 mai 2021
Conseiller commercial Entreprise Junior pour le Nord et l’Est de l’île, j’ai hâte de vous présenter notre gamme et nos services dédiés aux professionnels. Au sein de l’équipe Renault Pro+, je construis avec vous une solution clé en main : véhicule, financement, services et aménagements.

Voilà une question que ne se posaient pas les gestionnaires de flottes il y a encore quelques années : quelle énergie choisir pour ma flotte automobile ? Le choix se résumait au carburant : essence ou diesel. La nécessaire transition écologique est passée par là et nos bons vieux véhicules thermiques sont en passe d’être progressivement remplacés par des voitures électriques ou hybrides.

 

Le changement est inéluctable, ce qui ne signifie pas pour autant qu’il doit être engagé sans réflexion et dans n’importe quelle condition. L’usage doit toujours rester le premier et le principal critère dans le choix du type de véhicules et donc de l’énergie utilisée.

Voici comment bien choisir l’énergie de flotte automobile.

 

Diesel : Une fin programmée

Les heures de gloire du diesel sont révolues. Si le parc automobile réunionnais est encore majoritairement composé de véhicules diesel, cette proportion ne va aller qu’en diminuant. Les pouvoirs publics font tout leur possible pour rendre ces véhicules moins attractifs à l’achat et à l’utilisation et pour inciter les constructeurs à ne plus en produire. Déjà plus cher à l’achat et à l’entretien qu’un véhicule essence, le diesel vit par conséquent ces dernières heures. 

Energie automobile diesel : un fin programmé

Cela ne veut pas dire qu’il faut se débarrasser à tout prix et très vite des véhicules diesel de sa flotte, mais plutôt qu’il faut progressivement les remplacer. Pour les déplacements longs ou dès lors qu’il s’agit de transporter des marchandises (notamment pour les utilitaires donc), cette motorisation reste une solution pertinente. L’idée est donc d’optimiser l’utilisation des véhicules diesel de la flotte en les attribuant à des collaborateurs qui font beaucoup de kilomètres ou en les réservant uniquement aux longs trajets.

Essence : Avec parcimonie

Le diesel n’a pas vocation à être remplacé par l’essence mais par l’électrique. Pour autant, les véhicules thermiques roulant au sans-plomb étant moins polluants que les diesel (notamment en raison des particules fines émis par le diesel), ils ne sont pas autant dans le viseur des pouvoirs publics.

 

Si la consommation de carburant est environ 10 à 20% plus élevée qu’avec un diesel et le prix à la pompe également plus important, un véhicule essence reste intéressant financièrement pour des déplacements de moyenne distance et jusqu’à 15 000 kilomètres par an. Cela correspond plus ou moins au standard d’utilisation d’un véhicule professionnel à La Réunion. 

 

La motorisation essence reste donc une option à ne pas totalement écartée, même lorsqu’on engage le verdissement de sa flotte automobile et surtout si l’on ne dispose pas encore de solution de recharge électrique performante. Elle permet également de rassurer les collaborateurs encore hésitants avec les technologies électriques et hybrides et de conserver des repères dans sa gestion (indicateurs, entretien,...).

 

Hybride : Pour une transition réussie

Les véhicules hybrides portent parfaitement leur nom. Ils combinent un moteur thermique et une batterie électrique et existent en version rechargeable ou non-rechargeable (c’est alors l’énergie cinétique du freinage qui permet de recharger la batterie) .

 

En version non-rechargeable, la batterie est beaucoup moins puissante et l’autonomie autant que les performances du véhicule lorsqu’il utilise l’énergie électrique sont logiquement réduites. C’est pourquoi nous conseillons d’opter pour des voitures hybrides rechargeables, véhicules qui permettent de rouler plusieurs dizaines de kilomètres en milieu urbain sans utiliser de carburant. Le moteur thermique prend le relais dès que le véhicule a besoin de plus de vitesse, de puissance ou manque d’autonomie. 

énergie automobile hybride pour une transition réussie

Dans une flotte automobile, des véhicules hybrides rechargeables n’auront aucun mal à trouver leur place. Ils sont l’alternative parfaite pour réussir sa transition et le verdissement de la flotte. Ils rassurent les collaborateurs grâce au moteur thermique tout en les convertissant à l’électrique, ils permettent également de réduire la dépense carburant et d’intégrer progressivement des solutions de recharges pour les véhicules.

 

Précisons enfin, et ce n’est pas anodin, que les véhicules hybrides rechargeables essence bénéficient de nombreux dispositifs incitatifs à l’achat et d’exonérations fiscales permettant d’optimiser les frais et charges de sa flotte automobile.

 

Électrique : La solution ultime

La voiture électrique n’est pas la voiture de demain. C’est déjà celle d’aujourd’hui. Les ventes explosent, y compris à La Réunion, et les constructeurs développent tous leur gamme électrique. Largement subventionnés à l’achat (bonus écologique et prime à la conversion) et fortement exonéré fiscalement, l’investissement dans un véhicule électrique est non seulement une opportunité à saisir mais aussi un investissement d’avenir.

 

Boostées par les progrès technologiques et les innovations des constructeurs, les voitures électriques sont à la fois moins chères à l’achat et à l’entretien mais aussi plus performantes et plus résistantes. Dans une flotte automobile, elles permettent donc de faire des économies à l’achat et à l’utilisation, notamment dans le cadre d'un usage urbain ou péri-urbain. 

 

Le principal critère à prendre en compte concerne la recharge. S’il existe un réseau de bornes publiques et gratuites de plus en plus étendu à La Réunion (à découvrir ici : https://www.vehicule-electrique.re/bornes-recharge.html), il est souvent préférable et nécessaire de mettre en place des bornes internes à l’entreprise. Une démarche qui peut paraître contraignante mais qui est également subventionnée et permet de réaliser très rapidement d’importantes économies tout en préparant l’avenir.

Diesel, essence, hybride rechargeable ou électrique, le gestionnaire de flotte n'a jamais eu autant de choix pour composer le mix énergétique de sa flotte. C’est une chance et une opportunité. Saisissez-la ! 


Vous souhaitez en savoir plus sur la transformation énergétique de votre flotte automobile ? N'hésitez pas à consulter notre page dédiée ou à télécharger notre guide !

Nouveau call-to-action

Catégories: Mix energetique

Articles similaires

Mix énergétique : pourquoi l'électrique reste l'option la moins polluante ?

Voilà une question que ne se posaient pas les gestionnaires de flottes il y a encore quelques années : quelle énergie choisir pour ma flotte automobile ? Le choix se résumait au carburant : essence..

Topics: Mix energetique

Décarbonation et transition énergétique : la voiture électrique est-elle toujours le choix évident ?

Voilà une question que ne se posaient pas les gestionnaires de flottes il y a encore quelques années : quelle énergie choisir pour ma flotte automobile ? Le choix se résumait au carburant : essence..

Topics: Mix energetique

Quelles motorisations choisir pour sa flotte d'entreprise ? Pour quels usages ? Quels utilisateurs ?

Voilà une question que ne se posaient pas les gestionnaires de flottes il y a encore quelques années : quelle énergie choisir pour ma flotte automobile ? Le choix se résumait au carburant : essence..

Topics: Mix energetique