<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=384834308691934&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

MHEV, HEV, PHEV : quelle hybridation privilégier pour sa flotte automobile ?

3mn de lecture
Par Nabil BENHACENE, le 20 mai 2021
Conseiller commercial Entreprise pour l’Ouest de l’île, véhicules utilitaires ou de tourisme, thermique ou électrique, je dispose d’une large gamme répondant à l’ensemble des besoins professionnels. Au plus proche de mes clients, j’analyse, je conseille et je vous accompagne dans le choix de votre mobilité de demain. Solutions de financement, incidence fiscale, entretien et garantie, j’ai les outils pour vous apporter sérénité et confort.

MHEV, HEV, PHEV. Trois sigles légèrement barbares désignant chacun un type de moteur hybride.

Que signifient-ils ? Quels sont les avantages et inconvénients de chacune de ces technologies ? Et surtout quelle hybridation privilégier pour sa flotte automobile ? Autant de questions que beaucoup de gestionnaires de flottes automobiles se posent et auxquelles voici nos réponses.

MHEV : Micro hybride

Commençons par une appellation utilisée par certains constructeurs pour désigner des véhicules hybrides mais qui est assez discutable. La technologie MHEV, qui signifie mild-hybrid, est en réalité un moteur thermique auquel est associée une très légère assistance électrique qui vient en soutien du moteur lors des phases d’accélération. Cela permet de diminuer très légèrement la consommation du véhicule et les émissions de CO2.

Pour autant, soyons clairs, il ne s’agit pas d’une voiture hybride mais bien d’un véhicule fonctionnant à l’énergie thermique. Des véhicules qu’on ne peut pas considérer comme “propres” et qui ne bénéficient donc pas des différents avantages fiscaux et autres subventions à l’achat des “vrais” véhicules électriques et hybrides. Ce n’est donc clairement pas l’option à privilégier dans le cadre du verdissement de sa flotte automobile.

 

HEV : L’hybride non-rechargeable

Les véhicules HEV (Hybrid), simplement appelés véhicules hybrides, associent à un moteur thermique classique une batterie électrique d’environ 30 chevaux qui se recharge avec l’énergie cinétique du freinage. Le moteur électrique soutient le moteur thermique lors des phases de démarrage et d’accélération et prend entièrement le relais du moteur thermique lors de courte distance et lorsque la vitesse reste relativement faible.

HEV  L’hybride non-rechargeable

Les véhicules hybrides HEV permettent donc d’effectuer des économies de carburant sur des trajets urbains et lors des embouteillages (ce qui est malheureusement loin d’être rare à La Réunion). Moins chers à l’achat que les véhicules hybrides rechargeables, les voitures HEV sont un premier pas vers l’hybridation et le verdissement de sa flotte automobile. Attention, ils ne sont pas éligibles au bonus écologique.

 

PHEV : L’hybride rechargeable

C’est l’hybridation ultime. Les véhicules PHEV combinent un moteur thermique et un moteur électrique puissant permettant de rouler plusieurs dizaines de kilomètres (plus de 100 km sur les derniers modèles mis sur le marché) à une allure normale. C’est donc une solution à mi-chemin entre un véhicule thermique et un véhicule électrique.

L’hybride rechargeable est clairement l’hybridation à privilégier dans le cadre du renouvellement et du verdissement d’une flotte automobile. Sur un plan purement financier, elle permet de bénéficier de dispositifs comme la prime à la conversion ou le bonus écologique et d’exonérations fiscales (très) conséquentes. C’est aussi une excellente manière de convertir ses collaborateurs à l’électrique en douceur, ceux-ci ne craignant pas de manquer d’autonomie puisqu’il y a toujours un moteur thermique.

PHEV  L’hybride rechargeable

Les véhicules PHEV sont idéaux pour entamer la transition de sa flotte automobile et réussir son verdissement. Rentables à court terme, ils permettent également d’intégrer de manière progressive l'épineuse question de la recharge des véhicules au sein de l’entreprise.

 

Impossible de conclure cet article sans évoquer les sigles EV ou BEV. Ils désignent les véhicules 100% électriques fonctionnant uniquement grâce à une batterie électrique rechargeable à une borne. C'est évidemment la solution la plus écologique et la moins polluante mais pas forcément la plus pertinente. Car rappelez-vous toujours, c’est l’usage qui doit guider le choix de la motorisation.

 


Vous souhaitez en savoir plus sur la transformation énergétique de votre flotte automobile ? N'hésitez pas à consulter notre page dédiée ou à télécharger notre guide !

 

Nouveau call-to-action

 

Catégories: Mix energetique

Articles similaires

Mix énergétique : pourquoi l'électrique reste l'option la moins polluante ?

MHEV, HEV, PHEV. Trois sigles légèrement barbares désignant chacun un type de moteur hybride.

Que signifient-ils ? Quels sont les avantages et inconvénients de chacune de ces technologies ? Et..

Topics: Mix energetique

Décarbonation et transition énergétique : la voiture électrique est-elle toujours le choix évident ?

MHEV, HEV, PHEV. Trois sigles légèrement barbares désignant chacun un type de moteur hybride.

Que signifient-ils ? Quels sont les avantages et inconvénients de chacune de ces technologies ? Et..

Topics: Mix energetique

Quelles motorisations choisir pour sa flotte d'entreprise ? Pour quels usages ? Quels utilisateurs ?

MHEV, HEV, PHEV. Trois sigles légèrement barbares désignant chacun un type de moteur hybride.

Que signifient-ils ? Quels sont les avantages et inconvénients de chacune de ces technologies ? Et..

Topics: Mix energetique