<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=384834308691934&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
false

Optimisation de sa flotte d'entreprise : avez-vous pensé à la voiture électrique ?

3 min
22/09/20 11:00

Le recours aux voitures électriques dans les flottes d’entreprises est en train de se généraliser. Pour des raisons environnementales, évidemment, mais pas seulement. Afin de promouvoir et accélérer la transition écologique, les pouvoirs publics mettent en place de nouvelles réglementations, parfois contraignantes, mais aussi des politiques incitatives qui permettent de réaliser des économies substantielles.

Point névralgique de la transition écologique, le secteur automobile est largement concerné par ce phénomène. Au niveau des entreprises, la gestion de la flotte doit donc désormais prendre en compte les nouvelles obligations mais également les opportunités qu’elles créent.

Électrifier sa flotte automobile répond parfaitement à ce double enjeu. C’est donc autant nécessaire au plan environnemental et réglementaire, que bénéfique pour l’entreprise. On vous explique pourquoi.

Une obligation pour les collectivités

Avant même de voir les avantages à électrifier sa flotte automobile, il est nécessaire de savoir que cela relève d’une obligation pour certaines organisations. Les collectivités territoriales et entreprises publiques doivent avoir un quota de 20% de véhicules à faibles émissions (véhicules électriques ou dont les émissions de CO2 sont inférieures ou égales à 60 grammes par kilomètre). Un quota qui passera à 30% en juillet 2021.

Les contraintes liées au “verdissement” de la flotte automobile des entreprises privées ne concernent que les parcs de plus de 100 véhicules. Les entreprises réunionnaises ne sont donc pas concernées.

flotte-voiture-entreprise-collectivites

 

Des avantages à l’achat

L’achat de véhicules électriques ou hybrides permet au gestionnaire de flotte et à l’entreprise de bénéficier de plusieurs dispositifs comme le bonus écologique et la prime à la conversion. Depuis le 1er août, ces deux aides ont été revues à la hausse (jusqu’à 5000€ pour le bonus écologique et 2500€ pour la prime à la conversion) et peuvent faire économiser plusieurs milliers d’euros pour l’achat d’un seul véhicule. Sur le renouvellement d’une flotte ou d’une partie d’une flotte, c’est loin d’être anodin...

 

Une meilleure fiscalité

L’autre levier des pouvoir publics pour inciter les entreprises à électrifier leur flotte est la fiscalité. Un nouveau barème du bonus-malus écologique est entré en vigueur le 1er mars 2020 avec l'homologation de la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light vehicles Test Procedures). Désormais, l'équipement et le poids entrent dans le calcul des émissions de CO2 ce qui fait mécaniquement grimper le malus. Une nouvelle réglementation à laquelle ne sont pas soumis les véhicules électriques.

Toujours d’un point de vue fiscal, les voitures électriques sont également exonérées de TVS (Taxe sur les voitures de société), bénéficient d’une déduction fiscale sur l’amortissement pouvant aller jusqu’à 40% de la valeur du véhicule et enfin d’un abattement de 50% plafonné à 1.800€ sur l’avantage en nature accordé au salarié. Mis bout à bout, ça commence à faire beaucoup…

 

Des coûts optimisés

Électrifier sa flotte automobile va en outre permettre d’optimiser plusieurs coûts. On pense bien sûr au carburant, la recharge d’un véhicule électrique étant beaucoup moins chère (en moyenne 1,5 à 2€ les 100 km) qu’un plein de sans-plomb ou de gazole.

On le sait moins mais le coût d’entretien est en moyenne 30% moins élevé pour un véhicule électrique. Là encore, à l’échelle d’une flotte ce n’est pas négligeable.

Garantissant un meilleur confort d’utilisation, notamment au niveau sonore, les véhicules électriques sont également source d’épanouissement et donc de productivité pour les collaborateurs. Un paramètre souvent négligé mais qui impacte pourtant directement et positivement le TCO d’une flotte automobile.

 

Electrifier c’est anticiper

La voiture électrique, comme la transition écologique, ne sont pas une “mode”. Ils sont l’avenir. Électrifier sa flotte automobile répond donc à un enjeu crucial pour une entreprise : anticiper.

Tout d’abord parce que les “incitations” d’aujourd’hui sont les obligations de demain. La réglementation en matière d’émission de CO2 est amenée à se durcir, notamment dans le cadre de la loi LOM (Loi d’Orientation des mobilités), qui prévoit la fin des ventes de véhicules thermiques et hybrides en 2040.

Ensuite parce qu’une flotte automobile plus électrique et respectueuse de l’environnement est un outil supplémentaire dans la politique RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) de l’entreprise. Les critères RSE, au-delà de renvoyer une image positive de l’entreprise, seront de plus en plus indispensables pour bénéficier de financements ou répondre à des appels d’offre. Ne pas y travailler aujourd’hui c’est prendre un retard très préjudiciable demain.

flotte-voiture-entreprise-anticiper

 

Pour toutes ces raisons, électrifier sa flotte automobile doit aujourd’hui être l’une des préoccupations centrale d’un gestionnaire de flotte. 

 


Pour vous aider dans votre prise de décision quant au choix de votre solution de gestion de flotte automobile ou pour obtenir des conseils pour optimiser sa gestion, consultez notre guide complet.

cta-optimiser-gestion-flotte-automobile

Recevoir des notifications