<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=384834308691934&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Équiper ses collaborateurs de véhicules de fonction hybrides est-il rentable ?

5mn de lecture
Par Nicolas MLANAO, le 15 juillet 2021
Conseiller commercial Entreprise Junior pour le Nord et l’Est de l’île, j’ai hâte de vous présenter notre gamme et nos services dédiés aux professionnels. Au sein de l’équipe Renault Pro+, je construis avec vous une solution clé en main : véhicule, financement, services et aménagements.

De plus en plus d’entreprises choisissent d’équiper leurs collaborateurs de véhicules de fonction hybrides. Les derniers chiffres sur le secteur automobile réunionnais suffisent à s’en convaincre : de 11,9% en 2020, la part de marché des véhicules hybrides est passée à 21,8% au 1er semestre 2021 (source : Le Quotidien du 06/07). 

Une progression qui se vérifie aussi bien sur les marchés des particuliers que des professionnels. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’équiper ses collaborateurs de véhicules de fonction hybrides est une solution rentable à court, moyen et long terme. On vous explique pourquoi.

A court terme : Haro sur les subventions

Elles ne sont plus aussi généreuses qu’il y a encore quelques semaines mais les subventions à l’achat de véhicules hybrides rechargeables restent néanmoins particulièrement attractives. Pour en savoir plus, lisez notre article sur le sujet.

Le bonus écologique, tout d’abord, permet de bénéficier de 2 000€ pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable de moins de 50 000€ dont les émissions de CO2 sont comprises entre 21 et 50 g/km et dont l’autonomie en mode électrique est supérieure à 50 kilomètres. C’est déjà ça de pris.

vehicule-de-fonction-hybride-subventions

En plus du bonus écologique, la Loi d'Orientation des Mobilités (LOM) octroie une prime à la conversion de 2 500€ conditionnée à la reprise d’un ancien véhicule polluant. Pour les utilitaires hybrides rechargeables, la prime à la conversion s’élève même à 5 000€. Pour tout savoir sur la prime à la conversion des flottes automobiles, rendez-vous sur cet article.

La prime à la conversion est cumulable avec le bonus écologique, permettant de bénéficier de 4 500€ de subventions pour une voiture hybride rechargeable et 7 500€ pour un utilitaire hybride rechargeable.

 

A moyen terme : Exonérations fiscales et économies à l’utilisation

Exonérations

L’effet d’aubaine à court terme, c’est bien. La rentabilité à moyen terme, c’est encore mieux. C’est pourquoi l’Etat, en plus de subventions à l’achat, a mis en place des dispositifs d’exonérations fiscales particulièrement avantageux pour les véhicules hybrides rechargeables.

Pour commencer, les véhicules hybrides rechargeables essence émettant moins de 60 g/km de CO2 par kilomètre bénéficient d’une exonération totale et sans limite de durée de TVS. Ceux dont les émissions de CO2 sont comprises entre 60 et 100 g/km sont quant à eux exonérés temporairement de la première composante de la TVS.

De plus, les véhicules hybrides rechargeables immatriculés sous la norme WLPT (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure) bénéficient d’un régime d’amortissement déductible du bénéfice imposable de l’entreprise de :  

  • 20 300 € si le taux d’émission du véhicule hybride rechargeable est compris entre 20 et 49 g/km. 
  • 18 300 € si le taux d’émission du véhicule hybride rechargeable est compris entre 50 et 164 g/km.

 

Carburant et entretien

A moyen terme, les véhicules hybrides de fonction permettent également à l’entreprise de faire d’importantes économies de carburant. C’est notamment le cas des véhicules hybrides rechargeables (PHEV) qui combinent un moteur thermique et une batterie électrique permettant de rouler plus de 100 km à une allure normale sans consommer d’essence. L’évolution des technologies et l’amélioration des performances en font des véhicules de fonction de plus en plus rentables. Découvrez dans cet article tous les autres avantages de l'hybride.

vehicule-de-fonction-hybride-carburant-entretien

Idem en ce qui concerne l’entretien. Moins de pièces mécaniques (notamment pas d’embrayage ni de courroie de distribution), moins d’usure (notamment des freins), moins de pannes, moins d’entretien et donc… moins de frais ! C’est la plus simple des équations mathématiques. On considère qu’en moyenne, un véhicule hybride coûte entre 20 et 30% moins cher à l’entretien durant les cinq premières années d’utilisation. C’est loin d’être négligeable. Pour tout savoir sur l'entretien d'une flotte automobile.  

 

A long terme : Optimisation du mix énergétique et verdissement de la flotte

Bouclons la boucle. Après le court et le moyen, place au long terme. Pour commencer, si les véhicules hybrides rechargeables et électriques sont en train de supplanter les véhicules diesel (à court terme) et essence (à moyen terme), c’est clairement qu’ils représentent l'avenir du secteur automobile. Prendre le virage du verdissement de sa flotte automobile aujourd’hui est nécessaire pour faire des économies demain. 

Ceux qui y sont encore réfractaires devront dans quelques années se conformer aux quotas de verdissement et aux contraintes qui vont inévitablement s’abattre sur les véhicules polluants (taxes, restrictions de circulations, prix du carburant,...) sans pour autant bénéficier comme aujourd’hui des aides à la transition énergétique de leur flotte automobile.

Plus largement, l’optimisation du mix énergétique de leur flotte de véhicules est désormais un enjeu majeur pour les entreprises. Un nouvel indicateur a d'ailleurs fait son apparition pour mesurer le degré d’optimisation de ce mix : l’efficacité énergétique

 


L’investissement dans des véhicules de fonction hybrides entrent plus largement encore dans une démarche responsable globale visant à prendre en compte l’ensemble des coûts, contraintes et solutions liés à la mobilité des collaborateurs. Une démarche qui s’inscrit dans une politique RSE volontariste à l’échelle de l’entreprise et qui se matérialise par la mise en place d’un nouveau “baromètre” baptisé TCM (Total Cost of Mobility) : le nouveau TCO à considérer dans la gestion de votre flotte automobile.

Vous souhaitez en savoir plus sur la transformation énergétique de votre flotte automobile ? N'hésitez pas à consulter notre page dédiée ou à télécharger notre guide !

 

Nouveau call-to-action

Catégories: Mix energetique

Articles similaires

Mix énergétique : pourquoi l'électrique reste l'option la moins polluante ?

De plus en plus d’entreprises choisissent d’équiper leurs collaborateurs de véhicules de fonction hybrides. Les derniers chiffres sur le secteur automobile réunionnais suffisent à s’en convaincre :..

Topics: Mix energetique

Décarbonation et transition énergétique : la voiture électrique est-elle toujours le choix évident ?

De plus en plus d’entreprises choisissent d’équiper leurs collaborateurs de véhicules de fonction hybrides. Les derniers chiffres sur le secteur automobile réunionnais suffisent à s’en convaincre :..

Topics: Mix energetique

Quelles motorisations choisir pour sa flotte d'entreprise ? Pour quels usages ? Quels utilisateurs ?

De plus en plus d’entreprises choisissent d’équiper leurs collaborateurs de véhicules de fonction hybrides. Les derniers chiffres sur le secteur automobile réunionnais suffisent à s’en convaincre :..

Topics: Mix energetique